Tony Parker et les San Antonio Spurs sont de retour en Finale NBA après avoir battu les Memphis Grizzlies.

Meilleur joueur de la finale de conférence Ouest disputée face à Memphis, Tony Parker a tout simplement réalisé un match de rêve pour balayer les Grizzlies en quatre manches et se qualifier pour l’ultime combat. Auteur de 37 points, son record de la saison, à 15/21 de réussite, le meneur français a montré sur cette série qu’il était un candidat sérieux au titre de MVP des Finals 2013. Une récompense qui lui tend les bras, à condition bien sûr de remporter le titre de champion NBA. Lundi soir, San Antonio a dominé pour la quatrième fois consécutive une équipe de Memphis qui n’a trouvé son rythme offensif qu’après la pause. Un réveil tardif qui, couplé à une adresse défaillante (37,2% à 32/86), n’a jamais permis à la franchise du Tennessee de mener dans cette dernière rencontre. Symbole des grandes difficultés de son équipe sur la série, Zach Randolph a de nouveau rendu une copie moyenne (13 points à 4/13), imité par son coéquipier espagnol Marc Gasol (14 pts à 5/12), laissant aux Texans le soin de dominer à nouveau dans le secteur intérieur. Pourtant, à la pause, les hommes de Lionel Hollins ne comptaient que 6 points de retard à la faveur d’une bonne fin de deuxième quart.

Rien n’arrête Parker

La stat : 24,5. C’est la moyenne de points inscrits par Parker face aux Grizzlies, meilleur défense de la saison régulière. A la reprise, le rythme plus élevé a permis aux locaux de se rapprocher à une possession à plusieurs reprises (35e, 38e, 39e) mais c’est bien Tony Parker qui a réalisé un véritable show avec pas moins de 14 points inscrits sur les 28 de son équipe dans ce seul troisième quart. Quand il s’est mis à la faute, après une balle perdue, c’est encore l’international tricolore qui est allé chercher un panier à trois points pour creuser un nouvel écart (73-79, 39e), que Memphis n’a ensuite jamais pu combler. Seul Quincy Pondexter (22 pts) a bien tenté de semer le doute dans la tête des Texans dans le money-time, en vain.

San Antonio retrouve les Finals pour la première fois depuis 2007 et le titre remporté face à Cleveland. Mieux encore, les Spurs vont avoir une dizaine de jours pour se reposer avant de retrouver le vainqueur de la finale de conférence Est entre Miami et Indiana (le Heat mène 2-1, prochain match à Indiana cette nuit). Le scénario est pour l’instant idéal pour TP et les siens.

Source : L’équipe

About Bous

Créateur du site Bstar. Passionné de sport, musique, et développement personnel. Adage préféré : Vie tes rêves au lieu de rêver ta vie !
Que pensez vous de l article ?