Les rappeurs ont souvent la réputation de ne pas être de grands intellectuels. Pourtant quand on analyse leurs textes on se rend compte que Booba, MC Solaar, ou Sadek savent manier la langue de Molière comme très peu de français.

Il y a quelques mois l’américain Matt Daniels avait fait le buzz en utilisant l’analyse des données pour savoir quel rappeur américain utilisaient le plus de mots dans leur rap.

IFWT_Vocab

Au niveau US on a pu voir par exemple que les membres du Wu Tang Clan étaient au top avec plus de 6 000 mots différents utilisés, ou que DMX était le plus pauvre avec moins de 3500 mots (en même temps X n’avait pas besoin de beaucoup de mots pour nous faire kiffer ses titres un simple Grrrrr where my dogs at ? suffisait :) )

Évidemment la France étant le pays numéro 2 du rap, il fallait bien que quelqu’un nous fasse une version française de cette analyse. Et c’est le site Shake Dat Ass qui s’y est collé.

Le site a donc analysé la variété des mots utilisés par les rappeurs Fr en se basant sur 30 000 mots. Et en France le numéro 1 s’appelle MC Solaar ! Avec 7691 mots  Solaar prouve encore une fois pourquoi il a eu autant de succès dans les années 90.

En numéro 2 on retrouve étonnamment Al Kapote avec 7334 mots. Les poids lourds du rap actuel Booba et Rohff sont aussi très bien placés avec 6832 mots pour le Duc et 6665 mots pour Roh2f.

Les jeunes Sadek, Hayce Lemsi et Vald sont aussi très bien placé et c’est encore plus étonnant pour ces deux la qui ont une carrière encore très jeune.

Enfin parmi les rappeurs qui utilise le moins de mots de la langue de Molière on retrouve Nakk Mendosa (5823 mots), Orelsan (5757 mots), et Disiz La Peste (5762 mots).

Alors la grande question est :

La variété des mots utilisé est-elle un critère pour juger la qualité d’un rappeur ?

On vous laisse répondre 😉

 

About Bous

Créateur du site Bstar. Passionné de sport, musique, et développement personnel. Adage préféré : Vie tes rêves au lieu de rêver ta vie !
Que pensez vous de l article ?