Révélé par son featuring explosif avec Koba LaD, 100 Blaze est un pur produit du centre de formation le plus prolifique du rap-game, Marseille. Le jeune marseillais, qui n’a pas encore vingt ans vient de sortir son premier album “#DepuisMinot” le 28 juin dernier. Portrait d’un artiste fait pour durer.

Une voix reconnaissable parmi tant d’autres, et un style particulier : 100 Blaze a déjà réussi le pari fou de s’imposer dans l’univers musical français. Le jeune rookie marseillais a affolé les compteurs ces deux derniers mois, grâce à son morceau avec Koba LaD, “Binks”, qui cumule a plus de 15 millions de vues sur YouTube, et son morceau “Ouh yeah”, en featuring avec RK, qui a dépassé les 2,5 millions de vues sur YouTube.

Pour le jeune artiste français d’origine comorienne, tout a commencé sur la chaine Daymolition. Le succès est quasi immédiat, et la plupart des morceaux dépassent le million de vues.  S’en suit une apparition remarquée dans l’épisode 6 de la saison 2  de l’émission du rappeur-entrepreneur-présentateur Fianso Rentre dans le cercle. Il fait alors découvrir à une partie du monde du rap son flow explosif et sa polyvalence. Le média rap numéro 1 en France Booska-P s’intéresse alors au phénomène naissant et consacre au prodige marseillais le deuxième épisode de la deuxième saison de son émission Wesh, consacrée à la découverte de jeunes talents. Cet épisode conforte 100 Blaze dans son statut de talent à suivre de très près.

La suite commence à être connue. Un featuring avec Koba LaD, clippé à la Castellane et à Evry ou le jeune rappeur de 19 ans impressionne, bébé tigre dans les mains. Le rappeur originaire du quartier des Lilas à Marseille ne s’arrête pas là et sort son clip avec l’autre newcomer de la scène rap en France, RK. Peu après, le rappeur signe chez Dream Street Music sort son premier album, de dix-huit titres, #DepuisMinot. On y retrouve sur le projet les deux rappeurs cités précédemment, et la star de Marseille, Alonzo.

Si 100 Blaze a réussi à s’imposer si rapidement dans le milieu du rap français, c’est que son flow détonne. Capable de poser un 16 en anglais ou en français, 100 Blazer rappe dans les deux langues, à l’instar de son homologue québécois Loud, ou encore du rappeur de Rouen Rilès. Le marseillais a par ailleurs expliqué en interview qu’il a appris l’anglais grâce au rappeur d’Atlanta Future, dont il étudiait tous les textes. Il expliquait pour autant dans l’émission Wesh que ses influences principales étaient Youssoupha, la Psy 4, Kanye West et Jay Z.

Après avoir réussi a faire son trou rapidement, le plus dur reste à faire pour 100 Blaze : s’imposer dans la durée. Il pourra à coup sûr demander quelques conseils a son compère Alonzo, présent sur son album. Le projet donne d’ailleurs quelques indices  : 100 Blaze sait tout faire, que ce soit des morceaux chantés ou bien des morceaux ou le rappeur kicke brutalement. Tant d’arguments qui nous laissent à penser que le marseillais ne connaîtra pas qu’un éphémère succès.

Voici quelques extraits de 100 Blaze

Que pensez vous de l article ?