Le rappeur J.Cole a réalisé une prestation poignante lors de son passage chez Letterman Show. Il a notamment critiqué la politique de Barack Obama et parlé de la condition des noirs américains.
l’affaire Mike Brown et Eric Garner commence à mettre en lumière les réalités qu’un grand nombre d’Afro-américains vivent au quotidien.

Et ces 2 histoires ont tellement d’impact que les stars aussi commencent à se mouiller. Une star en particulier est très impliqué dans cette lutte pour le changement :

J.Cole.

En effet le rappeur a réalisé un couplet très poignant en direct et devant des millions d’américains lors du Letterman Show. Un couplet qu’il n’avait pas mis sur son album Forest Hill 2014. Voici la vidéo :

Pour ceux qui ne comprennent pas la langue de Shakespeare voici ce que ça donne en version française :

Il commence par expliqué que malgré qu’il est aujourd’hui une belle vie voir la situation de ses frères noirs lui fait mal.

 » Et je suis dans le déni, il n’y a pas besoin de faire une échographie pour voir à travers mon sourire. Je sais que je dois continuer à avancer, mais il y a aucune boisson qui peu adoucir mon âme. Tout ce que l’on veut s’est casser ses chaînes, tout ce que l’on veut c’est être libre. Et pouvez vous me dire pourquoi à chaque fois que je sort je vois mes gens mourir. Et je veux vous faire savoir qu’il n’y a aucune arme qui pourra tuer mon âme Oh non ! »

Il continue en s’attaquant à la politique de Obama qui ne répond pas à toute les éspérance que la communauté noire avait

« Oublie ces chaines car ce n’est pas moi. Je reste quand même à jamais reconnaissant envers Jay Z. J’étais si heureux quand on a célébré Obama. J’ai attendu jusqu’à son dernier jour au bureau pour l’entendre dire à la nation vont avoir leurs dommages-intérêts hey! Un homme a le droit de rêver non . Je ne veux pas manquer de respect mais en matière de changement je n’en ai vu aucun. Peu était qu’il avait de bonnes intentions mais a été étouffé par le système et a été triste de voir qu’il ne pourra rien changer. Ils ont laissé un frère gérer un bateau et ne lui ont jamais dit que le bateau était en train de couler. Mais j’ai d’autres conneries à penser comme mon compte en banque. »

Il fini en s’attaquant aux sportifs qui oublie d’où ils viennent :

« Oublie cette montre que tu as payée trop chère. Tu devrais avoir honte quand tu sais que tes frères se font des dreads lorsque la saison change car ils n’ont pas de chauffage et ils n’ont pas de climatiseur non plus. Wal-Mart a viré mon pote alors qu’il vient juste d’avoir un enfant et après on se demande pourquoi il y a autant de violence . Pourquoi nos jeunes frères se tirent dessus comme si on regardait un match sur TNT. Et vu que tous les ballers quittent l’université tot, j’allume ma télé et je ne vois  aucun frère avec un diplôme passer à la télé. »

Que dire à part féliciter J.Cole d’avoir porté ses couill** pour parler d’un sujet que beaucoup d’américains ne veulent ni entendre ou étouffer à tout prix.

Il faut dire aussi que Cole n’a plus à avoir peur d’être boycotté par les médias. Et oui Cole à réussi à vendre son dernier album Forest Hill 2014 à plus de 250 000 unité sans promo radio, télé rien de tout ça. Il ne se soucie donc plus contrairement à beaucoup d’autre artistes de faire plaisir aux labels, aux médias etc car il peut faire sa communication directement avec ses fans via les réseaux sociaux.

Et quand on sait que Kendrick Lamar  est dans le même état d’esprit que Cole, on peut déjà ce dire que 2015 va être une année épique pour le Hip Hop !

 

About Bous

Créateur du site Bstar. Passionné de sport, musique, et développement personnel. Adage préféré : Vie tes rêves au lieu de rêver ta vie !
Que pensez vous de l article ?