Le rap français est il mort ? Quand on écoute les radios, la télé ou les gros sites internet qui passent les tubes d’aujourd’hui on pourrait penser que oui. Mais quand on fouille un peu on se rend compte qu’il est plus vivant que jamais ! Lisez la suite pour vous en rendre compte par vous même

Je vais commencer cet article par dire la chose suivante :

 J’ai été con, très con même.

J’ai été con de croire que le rap français était mort. Étant un consommateur et non un fan, je ne faisais aucune recherche, je me contentais d’écouter ce que la radio et la télévision me donnaient, ou ce que la street recommandait (Mac Tyer,Despo Rutti,Alpha 5.20).

Étant donné que j’ai grandi à une époque où les tubes de rap français étaient des titres de IAM,NTM, Mc Solaar, Secteur A, 113, Rohff, Oxmo Puccino, Arsenik, Sniper, jusqu’à l’ancien Booba, je ne pouvais pas accepter d’écouter ce que les médias de masse me proposait.

Alors lorsqu’en 2012, j’ai créé Bstar j’étais parti avec une idée bien en tête :

« Bous tu ne mettras que du Rap US, Le Rap Fr il est mort, il n y a que de la merd* !!! »

A cette époque je ne m’intéressais qu’à 5 rappeurs : Booba (à l’époque de l’album Lunatic), Mac Tyer, Rohff, Youssoupha et Green Money. Parmi ces 5 artistes, seul Green Money n’était pas médiatique.

A part ces 5 là, il ne fallait pas venir me parler de rap français.

Et puis un jour les choses ont changé.

Alors que je passais du temps sur facebook, je suis tombé par hasard sur un titre de Mr Nov (Bon c’est pas du rap mais ça reste dans l’univers du Hip Hop :) ). Un artiste que j’aime bien, mais que j’avais complètement oublié du fait que la rue n’en parlait plus et qu’il ne bénéficie pas de couverture médiatique.

Et puis en écoutant son morceau Millions, je me suis tout de suite posé la question suivante :

Mais pourquoi on entend pas ce genre de morceau en boite de nuit ?

Ayant vécu un temps aux USA, et mon site m’obligeant à m’intéresser de très près à ce qui se passe là bàs, je sais que beaucoup de titres commencent à exploser dans les boites de nuit avant de pouvoir toucher les médias de masse (radio,tv etc…)

Les artistes français n’ayant même pas accès au public des soirées, j’ai commencé à murir l’idée que ce n’était peut être pas la qualité qui était le problème, mais la manière dont le business était géré.

Entre temps après cette première réfléxion je redécouvre Ol Kainry à travers sa page twitter. Kiffant bien ses tweets, j’ai automatiquement commencé à suivre sa musique. Et lorsqu’il a sorti l’album Dyfrey, j’ai décidé de l’acheter juste par curiosité.

Et là je me suis pris une de ces claaaaaques !

L’album est juste de grande qualité. Des morceaux variés des bons beats, l’artiste raconte des histoires auxquels je pouvais m’identifier (particulièrement le titre Precog), et je n’avais pas l’impression d’écouter du sous Rap US.

Le coup final a été l’album de Green Money. Phantom m’a tellement giflé que je l’écoute encore aujourd’hui. Et j’ai encore la haine quand je pense que le titre Mon Hood n’a eu aucun soutien médiatique. Le titre est tellement calibré pour les radios et Tv tout en n’étant pas un titre Pop Rap, que j’ai réalisé que c’était très difficile pour un rappeur français de s’en sortir peu importe la qualité de sa musique.

 Depuis, une chose était devenu évidente pour moi :

Le rap français n’est pas mort, c’est le business ainsi que la mentalité du rap français qui est à l’agonie !

En fait on a même l’impression qu’il n’y a pas de business du tout. Beaucoup d’artistes de qualité, doivent se débrouiller pour faire la promo de leur musique, pour réfléchir aux moyens de toucher le public, et pour réfléchir aux concepts de leurs clips etc… Bref l’artiste et son manager (qui est souvent un ami ou un ancien rappeur) doivent se débrouiller tout seul pour faire connaitre leur musique.

Aux US travailler pour un rappeur c’est comme travailler pour une entreprise !

Même l’artiste qui débute essaye de s’entourer d’une équipe qualifiée, et bien souvent ce sont des personnes ayant étudié le marketing, la communication, ou ayant la mentalité de hustler. Alors oui là bas les enjeux financier sont différents, mais la France a aussi un potentiel important. Un artiste qui marche bien, touche la France, la Suisse, la Belgique, le Canada et une grosse partie de l’Afrique (l’Afrique qui sera surement dans un avenir proche un très gros marché pour le rap français :) ), de quoi faire vivre confortablement un rappeur et son équipe.

Alors depuis que j’ai fait ce constat, je me suis dit pourquoi pas tenter de changer les choses  ?

Essayer de faire bouger le mouvement et donner la possibilité au rap français de qualité de revenir sur le devant de la scène.

Bien motivé, j’ai commencé par allez voir certains Dj et leur proposer de jouer des titres de rap français, et en échange je leur ferais de la pub sur le site ou j’essayerais de contacter l’artiste qui saura apprécié et lui fera de la pub.

Réponse des Dj’s :
 » Le public ne va pas aimer, le public n’est pas prêt « 

Je répond :
Mais si personne n’essaye le public ne sera jamais prêt !

Mais non rien à faire les Dj’s refusent. Alors pour en avoir le cœur net, j’utilise mon site pour savoir si Oui ou Non le public voudrait bien écouter du rap français. J’ai réalisé un sondage (il se trouve en haut à droite du site, vous pouvez aussi voter 😉 )

Lors de l’arrêt du sondage, on était quasiment à du 50/50 et je suis sûr que parmi les 54% défavorable, 20 à 30 % le sont tout simplement car quand ils écoutent ce que la radio ou la télé leur proposent, ils pensent que le rap français est mauvais, comme moi il y a quelques années.

Alors certains doivent se dire :

Mais pourquoi il se prend autant la tête pour essayer de faire changer les choses ?

Il y a 2 raisons :

  1. Je suis dégouté de m’être fait tromper par les médias qui m’ont fait croire que le rap français de qualité était mort, et je pense que beaucoup doivent être dans le même cas que moi aujourd’hui
  2. Je veux faire changer les choses pour une histoire de fierté et de patriotisme français !

Bon je parie que certains d’entre vous commencent à penser que je délire, et qu’il est peut être temps pour vous de fermer cet article. Mais je vous déconseille fortement de vous arrêter. Car après avoir lu la suite vous allez ressentir exactement la même chose que moi !

Passons à l’histoire :

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai passé pas mal de temps aux USA, et depuis mon retour il arrive parfois que des amis américains viennent en visite  et me contactent pour que je leur face visiter la ville. Alors un soir j’amène 3 amis afro américains dans une boite de nuit hip hop de Paris pensant qu’il seront content de retrouver leur élément.

Et bien cela a été une grosse erreur !

En effet dès l’entrée les américains remarquent que beaucoup sont habillé avec un style hip hop US, alors ils me disent de façon moqueuse :

‘Wooow on se croirait aux US, les gens ils se prennent pour nous ou quoi ?’

Et oui vous connaissez les américains et leur nombrilisme ! J’étais déjà chauffé par cette réfléxion, mais je ne pouvais rien dire puisque c’était la vérité.

Le pire c’est que mon énervement ne faisait que commencer.

En effet en arrivant dans la boite, et durant les 2 premières heures de la soirée où le Dj n’a passé que des sons US,  la réaction des américains face à chaque titre était la suivante :

‘Puta*** c’est vraiment nous les rois du monde, regarde tous ces français qui kiff nos morceaux et qui se prennent pour nous. Ahahahah ils font pitié à vouloir nous copier’

Pfffff. J’avais tellement la haine ! Pour vous faire un dessin, c’est comme si j’étais un brésilien qui venait de voir son équipe se prendre un 8-1 à domicile !

ou pour vous faire un autre dessin :

Vous savez ce sentiment de supériorité que vous avez quand vous allez en Suisse, en Belgique, ou que vous êtes Parisien et que vous allez en province. Ce sentiment  qui enrage les provinciaux ou nos amis Belges et Suisse.

Et ben là c’était pareil avec les américains 

Si cette situation c’était passée il y a 3,4 ans j’aurais eu moins mal car à cette époque je pensais que le rap français était nul, et qu’aucun rappeur français n’était capable de réaliser un bon titre pour les boites et soirées. Mais sachant maintenant que c’est complètement faux, ma rage n’en n’était que plus grande.

Alors j’ai passé la soirée à regarder des français en train de kiffer sur du son US sans se douter une seconde que dans la même salle un groupe d’américain était en train de se foutr* de leur gueule.

Cependant un autre évènement s’est passé au bout des 2 heures  :

Bien que les américains étaient content au départ de savoir qu’ils étaient bien les maitres du monde, au bout d’un moment ils en avaient marre et voulaient entendre autre chose. L’un d’eux et venu me voir et m’a dit :

‘Mais Bous vous n’avez pas de musique de chez vous ? J’ai envie de connaitre ce que vous avez  moi !’

Comment ne pas les comprendre ? Vous vous imaginez partir à New York et passé votre nuit à entendre du Hip Hop français ?

Quand tu pars à l’étranger tu as envie de découvrir des choses, et à ton retour tu as envie de faire rêver tes amis ou te la jouer. Les américains ils auraient aimé pouvoir dire :

« Man while I was in a nightclub in Paris the Dj played a french rap song and everybody went crazy !!! I couldn’t understand nothing but Sans Forcer, Sans Forcer. That sh*t was nuts !!! »

‘Man alors que j’étais dans une boite parisienne, un Dj a joué un titre français et tout le monde est devenu fou !!! Je pigeais rien du tout sauf Sans Forcer, Sans Forcer. C’était un truc de fou !!!’

La France a toujours fait rêver les américains, aujourd’hui tous les gros artistes US viennent faire un clip à Paris ou à St Tropez pour faire rêver les américains. Donc quand ils arrivent dans une boite hip hop parisienne où ils n’entendent que du son US, ils sont hyper déçu.

Vous voulez une preuve de l’admiration des américains pour la langue de molière ? Un groupe norvégien du nom de Nico & Vinz fait en ce moment beaucoup de buzz aux US. Et il se trouve que Nico parle français. Alors durant une interview de Hot 97 (la radio Hip Hop N.1 aux USA), il décide de faire un freestyle en 3 langues français, norvégien et anglais ( Entre 10:30 min et 12:min30.)

Vous avez bien entendu. bien que le freestyle de Nico n’était pas terrible, le présentateur (qui n’est autre que Ebro le directeur des programmes de la radio) a dit qu’il avait surkiffé la partie en français. À votre avis pourquoi ?

Car ces américains nous kiff  !!!

Et comme ces américains, je suis aujourd’hui redevenu un fan du rap français. Tous les jours je découvre des artistes de qualité, et je suis ce que les anciens font (Disiz la Peste, Ol Kainry, Lino et Youssoupha qui devraient arriver avec un nouvel album).

Des artistes comme S PRI NOIR, A2H, Volts Face (qui a choisi d’arrêter), Tiers Monde, Niro, Tito Prince, Sadek, Guizmo, Dinos Punchlinovic, Luidji, Jarod, Stereo Black Starr, 3010, Green Money et ma dernière découverte qui m’a mis une très grosse claque Mike Lucazz, me font penser que l’avenir du rap français est entre de bonne main.

Des groupes comme Sept&Match et L’entourage apportent aussi un style plus léger qui est appréciable.

Un nouvel artiste comme Faraone apporte de l’originalité, puisqu’en plus d’être un rappeur, il est aussi un étudiant de Science Po.

Même chez les femmes on a des gros talents comme Amy ou Sianna Dwayna.

Alors il est où le problème ? Pourquoi ces artistes de talents ne sont pas ceux qui passent sur Skyrock et ceux qui ambiancent les jeunes français dans des gros concerts ?

Malheureusement ce rap français de qualité n’arrivent pas à s’imposer pour deux raisons :

  • Les médias de masse (Sky, les gros sites internet et Tv)  mettent en avant uniquement les tubes et les gros artistes

  • Les petits médias internet ne s’intéressent pas à la qualité, mais à ce qui va faire le plus buzz (d’où la médiatisation de caricatures comme Swaggman ou Morsay)

Et cette situation pousse beaucoup d’artistes de qualité à arrêter le rap. Le meilleur exemple étant Nessbeal un des plus grands talent que le rap fr ait connu.

Et comment ne pas les comprendre ?

Aujourd’hui ces rappeurs qui aiment vraiment cette musique et qui prennent cet art comme un véritable métier pour nous offrir quelque chose de qualité, ne récolte pas grand chose de leur travail. En effet ils doivent investir pour réaliser leurs projets. Mais ne sont pas relayé par les grands médias, et doivent faire face  au consommateur qui aujourd’hui télécharge en majorité la musique gratuitement.

Au final l’artiste n’a pas le choix sauf arrêter puisqu’il investit son temps, son argent et sa passion sans rien recevoir en retour. Et en plus de ça avec l’ère des réseaux sociaux, il reçoit les inconvénients de la célébrité car tout le monde le reconnait, et sa vie privée devient difficilement gérable.

Pour conclure je dirais ceci :

Je suis et serais toujours un grand fan de Rap US. Mais j’en ai marre de voir que le bon rap made in France n’est pas mis en avant, que les américains se foutent de notre gueul* en venant nous faire des concerts tout pourris (heureusement pas tous), alors que chez nous, nous avons aussi de très bons artistes. Marre de voir des artistes français de talent qui se sentent obligés de baisser leur niveau pour plaire à ces médias qui n’en ont rien à foutr* de la culture, ou qui finissent par abandonner le rap. Enfin je pense que beaucoup de fans n’ont pas le temps de fouiller dans les bas fonds d’internet pour découvrir les perles du rap français et finissent par croire ce que je croyais il y a encore 2 ans, c’est à dire que le rap français est nul.

Et je parie que je ne suis pas le seul !

Alors  sur Bstar on a décidé de faire 2 choses :

  • Partagez avec vous uniquement la qualité ! (Je sais c’est très vague, mais ne vous inquiétez pas vous comprendrez très vite 😉 )

  • Lancer une série d’articles qui auront pour titre : Pourquoi le Rap Français va mal ?

Alors qu’est-ce-que cette série Pourquoi le Rap Français va mal ?

Comme vous l’avez remarqué, cet article parle beaucoup de la non diffusion de rap français dans les boites de nuits. Évidemment ce n’est pas le seul problème du rap made in france, et c’est pour cela que nous lançons une série de 8 articles qui tentera d’expliquer les problèmes du rap français actuel, et d’essayer d’apporter des solutions afin que le business puisse évoluer et que le rap de qualité revienne sur le devant de la scène.

Nous avons sortie la première raison pour faire un test, et l’accueil a été très positif avec plus de 5000 vues en 48 h et 1200 partages sur les réseaux sociaux :)

Voila. Merci à ceux qui ont pris le temps de lire ce très long l’article, cela prouve que comme nous vous vous intéressez vraiment à la culture du rap français, et vous voulez revoir le rap de chez nous revenir au top !

Ps : On vous rappelle quand même que notre article a pour objectif de susciter le débat, nous ne détenons pas la vérité absolue, mais nous faisons simplement que constater un problème en éspérant que nos articles aident à faire bouger les choses.

Ps numéro deux : Si vous avez kiffé l’article et que vous aimé le site Bstar faites une donation de 10euros pour faire vivre le site !

Non blague à part likez simplement la page facebook c’est gratuit (Et en plus on y met pleins de trucs qu’on met pas sur le site :) )

 

Merci à tous pour votre soutiens et on vous donne rendez vous sur Bstar pour d’autres articles !

Mise à jour : Vous pouvez retrouver tous les articles de la série en cliquant ici : Bstar Pourquoi le Rap Français Va Mal

About Bous

Créateur du site Bstar. Passionné de sport, musique, et développement personnel. Adage préféré : Vie tes rêves au lieu de rêver ta vie !
Que pensez vous de l article ?