Le dernier single du Duc de Boulogne confirme la situation dans laquelle Booba se trouve aujourd’hui : Un rappeur en fin de carrière en terme de qualité musicale, mais au sommet de la pyramide en ce qui concerne la notoriété et les ventes. N’est ce pas la situation parfaite pour que Booba utilise sa notoriété pour mettre en avant d’autres artistes ? C’est le Bstar débat de la semaine

Son dernier single OKLM a pas mal été critiqué pour avoir utilisé une fois de plus l’autotune.  L’instru qui ressemble de plus en plus aux autres titres, et même le clip qui malgré une réalisation au top réalisé par Chris Macari a été critiqué pour son manque d’inspiration (C’est un remake du film Drive). Pourtant OKLM est le premier single de Booba à finir au top des ventes la première semaine.

La position dans laquelle Booba se trouve aujourd’hui confirme ce que nous disions dans notre première partie : Booba n’est plus seulement un rappeur, il est devenu une icône des temps modernes, un média à lui tout seul voire un people. Mais la grande question à se poser est :

Pour combien de temps ?

Car ne nous leurrons pas ! À moins que B2oba nous sorte un gros album en fin d’année (Il ne faut jamais enterrer le Duc, on se souvient encore de la claque qu’il nous a mises avec Lunatic album qui suivait le peu apprécié 0.9), les critiques autour du rappeur du 92i ne vont faire que s’amplifier. Et finalement Booba risquera de faire ce qu’il a dit qu’il ne ferait jamais : réaliser l’album de trop. Et si Booba en arrive là nous aurons deux conséquences :

1. L’empire Booba s’écroulera

Aujourd’hui la notoriété de Booba repose sur sa musique. Sa marque Ünkut marche car les gens apprécient sa musique, si son prochain album fait un flop (pas au niveau des ventes mais au niveau des critiques) c’est tout ce qu’il a construit en 15 ans de carrière qui tombera. En effet à 38 ans et un joli bébé sous les bras, il sera difficile pour Booba de se relever si cet album n’est pas bien accueilli par les critiques. Pour prendre un exemple venu des US, Beaucoup de rumeurs disent que Dr Dre n’a jamais sorti Detox car si l’album était mal accueilli, c’est tout le business de Beats By Dre qui pouvait en souffrir. Et bien lui en a pris puisque qu’aujourd’hui Dre est milliardaire.

2. Une longue période de galère pour le rap Français

Disons-nous la vérité : Le Rap Français est à l’agonie. Aujourd’hui quand on parle de rap français c’est : Clash, Swaggman, Jul ou Kaaris. La présence au top des ventes d’artistes qui n’ont rien pas grand chose à dire ou des caricatures du rap qui font le buzz montrent bien un signe de la fin du Rap Fr.

Certains diront qu’il y a la Sexion d’Assaut qui marche aussi très bien, mais le groupe parisien se rapproche aujourd’hui plus de la pop que du Hip Hop. (Ce n’est pas une critique bien au contraire, nous expliquerons d’ailleurs dans un autre article pourquoi le succès de la Sexion D’assaut est très important pour le Rap Fr).

Il y a un autre élément très important à souligner : le rap français a cette particularité d’être en concurrence direct avec le Rap US. Contrairement aux Anglais qui ont leur style bien marqué par exemple, en France nous avons tendance à copier ce qui marche aux US. Aujourd’hui c’est la trap et la Drill music (Chief Keef) alors tout le Rap Fr s’y met. Demain un nouveau courant US fera son apparition, et tout le rap Français suivra comme d’habitude. Cette situation fait que beaucoup d’entre nous (moi le premier) n’écoutent finalement que très peu de Rap made in France.

Booba est aujourd’hui le dernier rappeur avec de la notoriété (avec Rohff, La Fouine et Youssoupha dans une moindre mesure) qui a encore de la crédibilité auprès des médias, et qui suscite l’engouement à chacun de ses nouveaux projets.

Mais comme expliqué en début d’article, cette situation ne devrait plus durer longtemps. C’est donc le moment idéal pour Booba d’importer la dernière chose qu’il n’a pas ramené des USA : Développer un label et mettre en avant d’autres artistes.

Booba est aujourd’hui en capacité de réaliser ce qu’un Jay Z, un Diddy (même s’il est très critiqué), ou un Dr Dre ont réussi outre altantique. Mais comme ces 3 grands chefs d’entreprises, Booba doit le faire d’une manière business c’est à dire :

Signer des artistes qui ont déjà du buzz :

Mettre en avant des artistes ne veut pas dire prendre des petits de son quartier et leur donner de l’exposition (On a vu la catastrophe que cela a donné avec les S.D.H.S), Il faut prendre des artistes qui ont déjà créé leur buzz et qui avec l’appui de Booba exploseront. Si on compare aux USA, Meek Mill ou Kendrick Lamar avaient déjà un buzz avant de travailler avec Rick Ross et Dr.Dre. Ross et Dre n’ont servi que d’amplificateur.

Signer les artistes mis en avant :

L’embrouille Booba Karis ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de 50 cent et The Game. À l’époque 50 était au top du rap Game, et le rappeur de Compton a profité de la renommée de 50 pour se faire une place au soleil. Une fois que cela a été fait il s’est détaché du G-Unit et a commencé à clasher 50. Sauf que 50 avait fait signer des papiers à Game avant de le mettre en avant. Résultat 50 cent a engrangé un paquet de $$$ sur les albums de Game bien après leur clash. (Aujourd’hui la musique de Game ne marche plus très bien, et il est obligé de faire de la télé réalité pour maintenir son niveau de vie).

Booba lui s’est retrouvé perdant dans l’histoire avec Kaaris. En effet ayant aidé Kaaris par amitié pour Therapy, Booba s’est retrouvé  à aider un artiste qui s’est détaché de lui une fois qu’il avait fait son buzz. Cependant cette histoire ne doit pas dégoûter Booba mais lui servir de leçon.

Pour conclure ce dossier je dirai ceci : La question de savoir si Booba va sauver le rap français, ne doit même pas se poser. En réalité. Booba n’a même pas le choix : Il doit le faire car au final tout son business repose sur le Rap Français et il va avoir besoin des autres s’il ne veut pas finir comme NTM, Mc Solaar ou le Ministère A.M.E.R

Et Il va falloir que le Duc de Boulbi s’y mette sérieusement s’il veut encore rouler longtemps dans des Lamborghini ou se pavaner tranquillement sous le soleil de Miami…..

Fin de notre dossier sur Booba.

Pour ceux qui n’ont pas encore lu les 2 premières partie vous pouvez les lires ici :

Booba est-il en train de tuer le Rap Francais ?

Pourquoi Booba et Kaaris sortiront tous les deux perdants de leur clash ?

Et si vous avez aimé cet article ne manquez pas le prochain en nous suivant sur :

Facebook :

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article !

 

About Bous

Créateur du site Bstar. Passionné de sport, musique, et développement personnel. Adage préféré : Vie tes rêves au lieu de rêver ta vie !
Que pensez vous de l article ?